Webdesign Mag 24

Par , le . Dernière modification : .

Interview sur le magazine Webdesign Mag #24
Interview sur le magazine Webdesign Mag #24

Profession : Designer autoentrepreneur

1/ Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Bonjour, Je m’appelle Ludovic Mornand et je suis un graphiste / designer plurimedia freelance de 24 ans.

2/ Comment est née votre agence « Blackthorns Design » ? Quelle est la signification de ce nom ?

Après avoir travaillé plus de quatre ans dans différentes agences de communication, j’ai décidé de me lancer seul dans cette aventure car ma philosophie ne correspondait plus à celle de mes précédentes web agencies. En effet, l’idée d’une agence de communication « Haut de gamme à portée de mains » me semblait un concept intéressant tout en orientant mes compétences vers le Web Social et les nouveaux média de communication.
Le terme « Blackthorns » correspond à une entité graphique qui me colle à la peau depuis un petit moment déjà. C’était à la base un pseudo lié à ma culture musicale de l’époque qui m’a suivi tout au long de mon cursus en communication visuelle. Le nom Blackthorns Design a donc été rapidement adopté sans prendre en compte les soucis de prononciation ou de lisibilité. Il est sûr que si tout se développe comme prévu, le nom sera amené à changer pour devenir plus concis et plus simple.

3/ Pourquoi avoir lancé votre propre agence ? Sous quel statut ? Cela a t-il été facile ? Combien de temps cela a t-il pris ?

Je me suis lancé en auto-entrepreneur, solution qui me semblait la plus adaptée à mes besoins. Néanmoins, ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît et l’on est vite submergé par la paperasse administrative sans parler du professionnalisme des services publics (ironie). Manque de chance mon dossier fait encore l’objet d’erreurs assez inconfortables mais je tiens bon !

4/ Combien de personnes travaillent aujourd’hui avec vous ?

Je gère seul mon activité et la plupart de mes prestations de communication. Cependant, je travaille de concert avec des partenaires sur quelques missions. Leur professionnalisme et leur réactivité me permettent d’alléger la quantité de travail, le stress et la complexité de certains projets.
5/ Votre agence se décrit comme de « nouvelle génération » avec une part importante dédiée aux réseaux sociaux. Pouvez-vous expliquer les services que vous proposez plus particulièrement ?
En effet, Blackthorns Design se qualifie d’agence de communication « nouvelle génération ». En ce sens, je propose des solutions et conseils en matière de Web Social, les principales étant la customisation de profils FaceBook, Twitter, Myspace, Youtube, la création de sites pour mobile et de blogs ainsi que de l’audit sur l’e-réputation.
L’agence propose également des solutions Internet et print haut de gamme sans oublier le référencement naturel, indispensable à la réalisation d’une communication pérenne et ciblée.

6/ En quoi le « web social » a t-il transformé la manière de réaliser des sites web ? Est ce que créer une communauté autour de sa marque / de son entreprise est vraiment devenu aujourd’hui incontournable ?

A mon sens, le Web Social a révolutionné la façon de créer un site Internet. La réflexion sur la conception d’un site est différente si elle doit intégrer ces aspects sociaux et le plus important est surtout de vivre avec son temps. C’est sûr que la vague évolue tellement vite qu’il est difficile de rester à l’affût des toutes nouvelles tendances mais c’est ce qui rend une agence innovante et compétitive. Ainsi, Il est indispensable aujourd’hui pour une marque ou une entreprise d’être présente sur ces réseaux communautaires pour en tirer le maximum de bénéfices et être proche de sa clientèle.

7/ En quoi diffère principalement la création de site sur ordinateur et sur mobile ? (multiplication des plate formes, contraintes de débit, de résolution, compatibilité etc) Avec quels objectifs ?

La différence réside dans le fait qu’il faut prendre en compte tout un tas de contraintes comme la résolution (320 x 480 px), le changement de proportion du viewport lors de l’inclinaison de son smartphone, le poids de ses pages et la vitesse de chargement… Tous ces aspects sont à prendre en considération et correspondent au final à un nouveau métier à part entière… Partant de ce constat, je pense qu’un site mobile doit être un avant-goût, une sorte de teaser simple et efficace pour amener l’utilisateur à s’intéresser au projet en question et se diriger par la suite sur son site Internet. Je précise bien qu’un site mobile est différent d’une appli mobile, ça n’est donc pas le même objectif évidemment.
8/ Quels sont vos clients ? Et ceux que vous n’avez pas encore (comme clients) et que vous aimeriez avoir ? Quelles cibles vise votre agence ?
Je travaille pour des clients venant de tous les secteurs d’activité. Ça peut aller de société de distribution en lubrifiants à des agences de détectives privés en passant par des sites événementiels pour la région Rhône-Alpes par exemple. Cependant, j’apprécie tout particulièrement travailler pour des artistes et concevoir de réels univers graphiques, chargés d’émotions et de sensibilité. L’agence vise donc les clients désireux d’avoir une création esthétique, unique reflétant leur activité et leur personnalité.

9/ Quels sont vos projets /vos envies ?

Mes projets sont multiples, autant dans la communication visuelle que dans la musique. c’est pourquoi, lier les deux serait mon principal objectif. Après, je souhaite développer mon agence autant que possible et pouvoir commencer à m’entourer de talents afin d’élargir le panel des prestations (notamment en 3D) et peut-être attirer quelques grosses structures ou grands comptes… La possibilité de travailler avec des agences de publicité serait aussi bien sympa. Niveau envies et utopies, je dirais faire une tournée mondiale avec mon groupe de musique… Qui sait ?

10/ Et vos références ? (sites web, designer, graphistes dont vous appréciez plus particulièrement le travail etc).

Je me tiens régulièrement informé des tendances graphiques via Twitter et autres sites spécialisés mais je n’ai jamais été du style à connaître les noms des graphistes / designers ou des agences. Cependant, il est vrai que les agences Saizen Media et Dvein ont su me bluffer par la qualité de leurs réalisations.. Je suis vraiment fan des fluides en slow motion et de ces atmosphères surréalistes et chirurgicales présentes dans leurs travaux.

Un grand merci à Webdesign pour cette interview et pour leur soutien envers les jeunes structures en développement.

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.