Comment se lancer en tant que graphiste indépendante ? Épisode 04 avec Justine Babut

Temps de lecture : 6 min

Depuis janvier 2020, l’agence de communication lyonnaise propose des lectures de portfolio gratuites permettant aux jeunes créatifs d’améliorer leur book et leurs travaux créatifs. Retrouvez plus de conseils, d’articles et podcasts sur notre profil Anchor ainsi que sur le Blog, rubrique « jeunes talents« .

Résumé de l’épisode

Dans ce quatrième épisode, je reçois Justine Babut, une jeune graphiste de 24 ans actuellement en bachelor Arts Numériques à Bruxelles. Justine, ayant préalablement obtenu un BTS en Design Graphique à la Martinière Diderot (Lyon), souhaite, après ses études, se lancer en tant que graphiste et webdesigner indépendante. Elle a souhaité faire appel au studio afin d’avoir un avis extérieur sur son travail mais également de recevoir des conseils sur le freelancing. Tout d’abord, nous verrons ensemble dans cet épisode quelques points importants avant de se lancer en indépendant. Dans un second, nous ferons un tour d’horizon sur le site Internet de Justine afin de lui donner quelques conseils et pistes afin de rendre son portfolio plus professionnel.

À retenir dans ce podcast

Quelques conseils avant de se lancer en tant que graphiste indépendant :

  1. Pourquoi ne pas tenter votre chance à l’étranger ?

    A l’étranger, la culture française fait rêver. Il n’est pas rare que nos confrères nous envient cet œil esthétique et cette « qualité française ». Tandis que le marché est de plus en plus saturé sur Lyon, Paris, Bordeaux, pourquoi ne pas tenter votre chance en tant que stagiaire dans une agence étrangère ? Cela vous apportera, en plus de nouvelles capacités créatives, une ouverture d’esprit totale, une meilleure compréhension de vous-même et de ce que vous souhaitez faire, sans oublier le fait de vous améliorer en anglais !

  2. Être auto-entrepreneur à l’étranger

    Vous avez la possibilité de vivre à l’étranger tout en étant auto-entrepreneur. Pour cela, il vous suffit simplement de conserver une adresse de domiciliation en France et de déclarer vos revenus à l’administration fiscale française.
    Pour en savoir plus : https://www.portail-autoentrepreneur.fr/academie/cumul/auto-entrepreneur-a-letranger

  3. La Maison des Artistes ou l’auto-entreprise ?

    Différents statuts existent en France lorsque vous souhaitez devenir indépendant. Vous pourrez vous renseigner sur la Maison des Artistes, l’Agessa et l’auto-entreprise en cliquant ici : https://www.shine.fr/blog/artiste-auto-entrepreneur/

  4. Pensez à demander l’ACRE

    L’ACRE vous permettra de réduire considérablement vos charges sociales les premières années. Votre demande d’ACRE doit être faite dans les 45 jours suivant votre dépôt de déclaration d’entreprise, auprès du CFE dont vous dépendez. Sachez qu’il faut avoir entre 18 et 25 ans pour pouvoir y souscrire mais également remplir d’autres conditions.
    Pour en savoir plus : https://www.auto-entrepreneur.fr/actualite/acre-2020-guide/

  5. Réfléchissez à un nom commercial et une URL ciblée

    Faites en sorte que votre nom commercial, votre slogan et votre URL parlent à votre cible ou client final. Il est primordial de susciter de l’intérêt pour votre travail de graphiste, c’est certain. Cependant, il ne faut pas perdre de vue l’utilisateur final. Montrez à votre futur client que vous êtes à l’écoute de ses problèmes et que vous pouvez lui trouver des solutions adaptées pour les résoudre.

  6. Sélectionnez vos clients avec pertinence

    Assurez-vous, avant tout travail, de vous entendre avec la personne. Si vous avez la moindre hésitation, fuyez (on le ressent à l’instinct). Soyez sûr de pouvoir établir une relation de confiance, pérenne et saine. Si vous estimez que la raison pour laquelle le client vient vous voir n’est pas adaptée à son problème de fond, déclinez la collaboration ou proposez-lui votre vision de créatif.

  7. Sur votre portfolio, ne présentez pas des « projets d’école » mais des « projets conceptuels »

    Mettez-vous à la place d’un client lambda ou d’un recruteur. Que veut-il voir sur votre site ? Évitez de rendre votre travail amateur et choisissez vos mots avec tact. Il est essentiel d’améliorer le storytelling de vos projets et de les contextualiser afin de faire ressortir votre expertise et votre âme de communicant.

  8. Récoltez des awards sur vos projets

    Si vous êtes satisfait de certains projets persos, n’hésitez pas de demander à être publié sur des blogs thématiques, magazines, concours. Cela peut vous apporter de la visibilité, de la notoriété et même des clients !

  9. Créez des call-to-action sur vos pages web

    Il est nécessaire de travailler sur votre maillage interne afin de faire des liens sur les différentes pages de votre site. La navigation en sera fluidifiée, Google sera content et cela permettra de baisser votre taux de rebond.

  10. Utilisez les bons logiciels pour les bons projets

    Pour la plupart, nous utilisons la suite Adobe. Cependant, chaque logiciel à sa spécificité. Apprenez à manipuler chaque logiciel en fonction de sa force : Photoshop pour la création et retouche d’images ou de photos, Illustrator pour l’identité visuelle et la création de logo, InDesign pour la création de brochures ou documents de plusieurs pages, etc.

Pour suivre Justine

Outils et sites Internet utiles

Son travail de freelance

Archibald Projet graphique de Justine Babut
Archibald Projet graphique de Justine Babut
Archibald Projet graphique de Justine Babut
Archibald Projet graphique de Justine Babut

Tentez votre chance et obtenez une lecture de portfolio gratuite !


Studio Blackthorns souhaite apporter sa pierre à l’édifice en donnant des retours constructifs sur ton travail de jeune créatif. Si tu souhaites développer et améliorer ton book afin d’avoir une candidature béton à soumettre aux autres agences de communication, c’est par ici !

Faites du bruit

FR EN