Dossier : Engagées pour l’avenir, les grandes tendances branding et packaging qui vont marquer 2021

Temps de lecture : 28 min

Le principe même du design est de concevoir un monde meilleur. Pour 2020, on peut dire que c’est raté ! Même si de belles choses ont été réalisées, le climat n’était pas des plus propice pour l’utopie rêvée de tout bon designer. Toutefois, le design et l’innovation peuvent permettre de lutter contre des fléaux tels que le changement climatique, le flux incontrôlé d’emballages plastique ou encore la pénurie mondiale de désinfectants pour les mains. Nous sommes encore loin d’un monde parfait et sans doute n’existera-t-il jamais mais c’est notre vocation de tenter de changer le monde par notre créativité et de montrer la voie à suivre, quel que soit l’obstacle.

Dans ce long dossier, nous allons dans un premier temps faire une rétrospective des designs et packaging produits apparus en 2020. Nous nous intéresserons ensuite aux grandes tendances de 2021 (voire au-delà), que ce soit en termes de couleur, de typographie ou tout simplement de réflexions et d’explorations possibles face à ce monde en devenir.

Tenuta Marino - Vin italien
Vin Tenuta Marino
Dans ce dossier…

Les tendances en baisse de 2020

Les summer cans

Delta Distillers
Delta Distillers
Vervet
Vervet
Jiant
Jiant
Cantails
Cantails
Golden Rule
Golden Rule
Elenita
Elenita

L’année dernière, beaucoup d’entre nous sont restés à la maison. De ce fait, nous avons voulu pimper notre intérieur, le rendre plus agréable, plus cosy, et donc dépenser un peu plus pour notre propre confort. Ceci dit, nous recherchions, au fond, une échappatoire à la crise de la Covid-19. Plusieurs marques ce sont approprié ce côté voyage et vacances sous forme de canettes typées “summer style”. Qu’il s’agisse d’un Ready-to-Drink (RTD) ou d’un soda au CBD, les marques voulaient vendre du rêve “en boite” en rendant la plage accessible depuis le canapé.

Des produits tels que Hey Mama Wines, Vervet, Cantails, Golden Rule, Jiant ou encore Delta Distillers ont su tirer leur épingle du jeu en utilisant les codes des palmiers et cocotiers. Cependant, nous le savons très bien, les vacances ce n’est pas pour tout de suite. Et du coup, on pourrait se poser la question suivante : est-il normal de donner aux gens l’impression d’être ailleurs alors qu’ils ne le sont pas ? Est-ce mentir ? Ce n’est pas nouveau, l’industrie de la boisson et le marketing lié à ce secteur tenteront toujours de vous vendre l’idée de l’évasion, c’est un fait, c’est du marketing. Maintenant, il faut faire attention au copier-coller et éviter de ressembler à tout le monde.

Les tons pastels

Rapscallion
Rapscallion
Odèle
Odele
Bloom And Blossom
Bloom And Blossom
Socially Concept
Socially Distanced Concept

De nos jours, les tons pastel sont partout. Ils sont dans nos intérieurs retro-chic et cosy mais également présents dans de nombreux projets de packaging et de branding. En effet, les couleurs pastel sont souvent très appréciées car elles apaisent et elles sont souvent associées à une identité visuelle minimaliste et sans fioritures. Qui ne l’a pas constaté sur Instagram ses derniers mois ? C’est certain, les marques et leur designer sont assez habiles pour comprendre ce que les consommateurs veulent en ce moment.

Cette palette de couleur est également très présente dans le secteur de la beauté, du soin et du bien-être. Des marques telles que Odele, Iki, Roy’s, Bloom & Blossom et le complément hormonal Eden ont utilisé ce nuancier. Côté boisson, le soda alcoolisé Rapscallion a beaucoup fait parler de lui en 2020 avec leur rebranding mettant en avant cette alliance chrome/couleurs pastel et typo sans-serif très singulière.

Cette tendance ne va toutefois pas s’essouffler tout de suite car ce pastel doux correspond à une attente consommateur qui souhaitait un peu de calme et d’espoir tout au long de cette année 2020. Aux vues de la situation actuelle début 2021, ces attentes sont toujours là.

Les polices linéales/sans-serif

Tulip Organic
Tulip Organic
Favorit&Co
Favorit&Co
Mate Libre
Mate Libre
Gainful
Gainful
Crown Affair
Crown Affair
Still CBD
Still CBD
Naked Poppy
Naked Poppy
Grace & Stella
Grace & Stella

Dans le jargon du design graphique et de la typographie, une police de caractère sans-serif est un caractère sans empattements, plus généralement appelé « caractères bâton » ou « linéales ». Ces deux dernières années, nous avons constaté un boom dans l’utilisation de ce type de caractère chez les startups ou entreprises technologiques. Nous comprenons l’idée d’avoir une identité visuelle sobre et cohérente typée Google, Airbnb, ou encore Spotify. Cependant, cette tendance a conduit de nombreuses marques et société à toutes se ressembler sous couvert de Blanding.

C’est sûr nous sommes loin de MTV avec son logo en perpétuelle mutation et il faut reconnaitre que l’utilisation intensive de nos smartphones a joué un rôle crucial dans la simplification digitale de l’identité de ces grandes marques. Inutile cependant de s’alarmer si votre marque ou votre packaging emploie des Helvetica ou des Futura, il ne s’agit ici que d’un constat et de tendances graphiques. L’idée primordiale étant la différenciation pour que votre positionnement stratégique fonctionne.

L’ultra-luxe

Produits de luxe
Photo Gabrielle Henderson
Chanel 5
Photo Laura Chouette

Que signifie le luxe lorsque l’on sait que la crise sanitaire a placé des milliers de personnes dans la précarité du jour au lendemain en France ? Pas moins d’un million de Français supplémentaires ont basculé dans la pauvreté en 2020 et, selon l’INSEE, l’impact sur la situation financière des ménages est très net avec une perte de revenu de 2,7%. Nous pouvons alors réellement nous poser la question : est-ce vraiment le moment de se procurer ce type de biens ?

Non, tout ne va pas bien en France et dans le monde. Votre message doit donc être nuancé sinon il paraitra totalement irréfléchi. La Covid-19 nous a fait réévaluer ce que signifie le luxe. A présent, cela signifie un regard plus porté sur l’artisanat, la longévité et la durabilité. Cela signifie également qu’il est indispensable de prendre conscience des problèmes et enjeux environnementaux et de ne plus sur-emballer.

Un million de Français supplémentaires ont basculé dans la pauvreté en 2020

francetvinfo.fr

Alors, est-il vraiment nécessaire d’acheter un sac Hermès pour aller faire des courses rapides au P’tit Casino du coin ? De nos jours, tout le monde sort en jogging coton comme si l’on était dimanche ou en sportswear/legging. Au final, riches ou pauvres, on finit tous affalés sur le canapé à regarder The Queen Gambit sur Netflix… Nous sommes donc pas si différents ;).

Les marques qui vendent ces produits de luxe, elles, doivent donc s’adapter à un monde nouveau. La notion même de luxe est en train de se transformer. Amazon a lancé ses propres boutiques de luxe digitales avec une corde de velours rouge virtuelle pour accueillir les quelques privilégiés. Cela nous montre que le E-Commerce ne cesse de prendre de l’ampleur et fait partie des tendances numéro 1 des consommateurs en 2021.

LVMH a fabriqué du désinfectant pour les mains au début du confinement (qui a d’ailleurs été placé avec les bouteilles de savon Givenchy) tandis que l’entreprise de mode haut-de-gamme Mulberry a cessé de fabriquer des sacs à main pour réaliser des blouses chirurgicales pour le NHS. Ces messages sont forts et les efforts sont à saluer. Ils montrent que vous vous souciez de votre clientèle et que votre marque peut avoir un objectif plus grand et plus altruiste que sa propre réussite.

8 jours d’accompagnement dans votre stratégie de marque
pour lancer votre Super-Potion

Vous quittez votre emploi pour vous consacrer à un projet qui vous passionne dans le monde de la boisson ? Vous lancez votre produit mais vous restez bloqué au business plan ? Vous cherchez à lever des fonds mais n’avez aucune idée de comment fonctionne une marque ? Vous êtes convaincus que même le plus beau des packagings n’est rien sans une stratégie réfléchie ? Ou bien souhaitez-vous rebondir face à la crise sanitaire afin d’optimiser vos ventes ?

Bonne nouvelle ! Notre formation Super-Potion™ par email est gratuite et consacrée aux dirigeants, fondateurs, entrepreneurs et start-upers de la génération Y. Des personnes curieuses, autonomes, pragmatiques, en quête de sens et engagées. Des Millennials qui souhaitent bâtir une marque qui n’appartiendra pas à eux mais à leurs fans.
→ En savoir plus sur super-potion.com 🍺

  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les tendances qui vont marquer 2021

Les couleurs vives et saturées

Spark! soda aux prébiotiques
Spark! Soda | 366 Cans Challenge
Guardini
Guardini
Seven Bro7hers
Madies
Madies
Karma CBD - Zveroboy Cannabis Gummies
Karma CBD
Vyvyd
Vyvyd
Uchronic Grenache
Uchronic – Grenache “Bar beauter”
TOTM

Les couleurs vives font leur grand retour. Bien que chez Blackthorns nous apprécions beaucoup les tons pastel, il est peut-être temps d’essayer autre chose à présent.

Les boissons prébiotiques Spark! respirent la fraicheur. Les snacks Madies se distinguent par des teintes vives et des graphiques géométriques simples mais efficaces. Les bières Seven Bro7hers dénotent et nous rappelle quelque peu les jingles de MTV. Karma CBD combine couleurs riches et motifs traditionnels russes afin de nous faire voyager. Les canettes de vins Uchronic pétillent grâce à leur bichromie fluo “retro-future” et leurs illustrations loufoques.

L’année passée a été dure et à présent, nous en sommes au stade où nous voulons juste vivre, ressentir quelque chose. Comme nous pouvons le lire dans le livre de Kassia St. Clair The Secret Lives of Colour, la psychologie des couleurs est une chose bien réelle et les émotions qu’elles évoquent varient selon les personnes, tout comme leur luminosité et leur saturation. Il n’est pas surprenant qu’après plus de 10 mois à nous laver les mains avec du désinfectant et à communiquer principalement via Zoom nous souhaitions nous éloigner petit à petit des couleurs fades et triste pour quelque chose de plus joyeux. On pourra d’ailleurs remarquer que Pantone a choisi le jaune vif comme couleur de l’année 2021.

L’influence de la Génération Z a une grande part de responsabilité dans cette mouvance des couleurs saturées. En effet, il va falloir s’intéresser de près aux 32% de la population mondiale qu’elle représente. La Gen Z est plus à l’aise lorsqu’il s’agit de partager ses opinions et est prête à les affronter. Les moins de 25 ans veulent des marques confiantes, sans excuses et sans arrière-pensée, valeurs que des couleurs vives et des photos non filtrées peuvent contribuer à faire passer.

Le social-first

Caya Studios
East London
East London Seltzer
Behave
Behave
Brighton Soda
Brighton Soda | 366 Cans Challenge
Forgo
Forgo
Prose
Prose

Selon Jolene Delisle, fondatrice de The Working Assembly, “Les marques dites ‘social-first’ ont su identifier l’expérience de consommation des Millennials en apportant un aspect rassurant, qui semble familier et crédible”. Certaines marques ont réussi à tirer leur épingle du jeu grâce à la tendance du blanding mais l’élément-clé ici n’est pas l’identité visuelle de ces dernières mais plutôt leur terrain de jeu : les réseaux sociaux.

Lorsque Instagram a introduit les premières publicités sur sa plateforme en 2013, l’idée semblait presque ridicule. Qui va vraiment faire ses achats sur les réseaux sociaux ? Eh bien 7 ans plus tard, Instagram aide 80% des consommateurs à se décider avant d’acheter un produit ou un service. Avec la récente mise à jour de l’application et l’onglet dédié aux achats, on peut se douter que le E-Commerce social ne va cesser d’augmenter.

La particularité du contenu visuel des marques social-first est qu’il est frappant, même sur nos petits écrans de téléphones. Nous allons arrêter notre scroll infini d’un coup, nous allons hésiter puis nous voudrons en savoir davantage. C’est ça une marque “Instagramable”.

Le self-care

Freya
Freya
wink
Wink
hi!
Hi!
Daye
Daye
hello again
Hello Again
Seed
Préservatifs Seed

Le self-care n’est plus ressenti comme un fardeau. Auparavant, nous avions l’habitude de trainer les pattes dans les pharmacies aux longues allées aseptisées afin de se procurer nos boites de médicaments et produits de soin. Aujourd’hui, du produit d’orthodontie au préservatif tel que Champ, Wink ou Seed, les entreprises ont su rendre leurs marques attrayantes. Ainsi, prendre soin de son corps et de sa santé n’est plus une tâche banale et fastidieuse mais une expérience que nous pouvons savourer, à commencer par le packaging.

Nous avons vu des marques de santé qui ont un caractère festif. Elles s’éloignent de la stérilité et il y a un changement d’attitude qui s’étend à travers l’âge et la démographie. Les designers injectent des éléments d’humanité dans l’identité afin de paraitre plus accessible.

Jolene Delisle, fondatrice de The Working Assembly

Les marques qui s’attaquent au tabou, en particulier la santé sexuelle des femmes, sont les plus intéressantes dans ce secteur. On a appris aux femmes à garder le silence sur ces questions, et il n’est pas surprenant qu’aux États-Unis et dans de nombreux autres pays, une chose aussi simple que l’accès au contrôle des naissances soit controversée. Mais rien que cette année, nous avons vu de plus en plus de marques se concentrer sur la ménopause, la santé sexuelle, les douleurs menstruelles et la fertilité. Les menstruations ont même une couleur Pantone.

L’honnêteté et l’intégrité scientifique restent des valeurs fortes sur les produits de soin car la santé des personnes est en jeu. Une marque ludique se différenciant des emballages traditionnels sera certes un plus mais la fiabilité et la transparence restent essentielles.

Les emballages post-Covid

Everlane
Bouteille papier Bacardi
Nouvelle gamme de bouteille en papier Bacardi
sac entièrement biodégradable
Tan Luxe
Tan-Luxe
Repack
Repack

Nous allons ressentir les effets de la pandémie pendant les années à venir. Nos vies ont radicalement changé, nos mentalités ont évolué et nous avons tous été mis à l’épreuve. En bref, nous avons vécu et vivons toujours un traumatisme d’ordre mondial.

À présent, la plupart des gens savent comment le virus se transmet et, même s’il existe, le risque de contracter la Covid-19 en touchant des surfaces ou des emballages reste très faible. Une bonne nouvelle donc pour les concepteurs d’emballages car aucune nouvelle règlementation n’est à suivre et les changements à respecter à ce niveau là ne sont pas trop contraignants. Cela dit, de nouveaux revêtements dotés de propriétés antimicrobiennes ont commencé à faire leur apparition sur le marché. Certaines agences américaines ont utilisé la technologie des ions d’argent qui réduit la possibilité de voir apparaître des microbes et des virus sur les emballages. Cela pourrait réduire de 99 % la présence de microbes et de bactéries nuisibles. Même si la Covid-19 n’est pas une réelle menace pour nos emballages, nous pourrions nous attendre à ce que de plus en plus de marques utilisent des revêtements similaires.

D’un autre côté, la pandémie a contribué à augmenter drastiquement les produits à usage unique : masques, gants, contenants, désinfectants, protections plastiques aux caisses des magasins et aux comptoirs des institutions, papier bulle pour les achats en ligne… Oui, hélas le plastique à usage unique était encore partout en 2020 mais il n’était pas seulement consommé pour des raisons de commodité mais aussi de sécurité. Il ne faut cependant pas blâmer le coronavirus pour tout car l’attitude du grand public envers le plastique y est aussi pour quelque chose. Le réchauffement climatique reste une préoccupation importante et les concepteurs doivent continuer d’innover pour le bien de notre planète. Rechercher des solutions biodégradables, compostables et réutilisables permettra aux consommateurs de changer leur mode de consommation à long terme.

Le do-good

Le silence est une trahison
Campagne Coca-Cola
Campagne Nike
This Saves Lives Kids
Weathered Souls – Imperial stout

En mai 2020, alors que George Floyd décède brutalement suite à son interpellation par la police de Minneapolis, les vagues de protestations contre la brutalité policière et le racisme ont déferlé dans le monde entier. Même au milieu d’une pandémie mondiale, les citoyens sont descendus dans la rue par dizaines de milliers. “Black Lives Matter!” a résonné aux quatre coins du globe et de nombreuses organisations militantes ont exigé des changements radicaux. Mais la question restait la suivante : que vont dire les marques ? Vont-elles elles aussi se dresser contre cette injustice ?

Les consommateurs sont de plus en plus sceptiques et attendent plus qu’un hashtag. Les marques qui perdureront sont celles qui prendront position, sans excuse et sans arrière-pensée, en abordant les sujets et les mouvements de front, et qui visent à faire des efforts concrets.

Jolene Delisle, fondatrice de The Working Assembly

Une marque moderne est organique, elle vit avec son temps, elle ressent des choses, elle a ses humeurs, ses réussites, ses échecs et ses coups de gueule. Cependant, tout comme les êtres humains, les marques ne peuvent pas être alliés ou complice uniquement quand ça leur chante. Les consommateurs le voient très bien et ressentent quand les choses sont forcées ou intéressées. Et tirer profit de ce genre de drame ne passe plus inaperçu.

Nous avons vu beaucoup de marques intensifier leurs actions en 2020, à la fois pour les protestations de George Floyd mais aussi pour d’autres causes. Patagonia et The North Face ont participé activement au boycott des publicités Facebook. Les marques de cannabis ont rejoint le collectif anti-raciste Floret visant à collecter des fonds et à sensibiliser. Nike, à l’origine de la publicité de Colin Kaepernick, avec son slogan “For once, Don’t Do It”. Ben & Jerry’s a également été de la partie avec leur activisme social.

Voilà le type d’activisme que les consommateurs souhaiteraient voir de la part des marques. Un militantisme authentique et ancré dans l’essence même de la marque, quelque chose qui parle de leurs valeurs fondamentales. La transparence ne sera bientôt plus une valeur d’entreprise mais une norme. Ainsi, nous serons plus à même de comprendre où va l’argent et comment l’entreprise a un impact réel.

L’inclusion sociale et les Mea Culpa

Ben's Original
Ben’s Original
Fellow
Mrs Butter Worth's
Mrs Butter Worth’s
Dash
Darlie
Aunt Jemima
Bières canette aux valeurs humaines fortes et portées sur le lien social
Make Peace | 366 Cans Challenge

L’inclusion sociale était une véritable tendance en 2020 et nous constatons une augmentation des packagings non-sexistes avec des marques comme Fenty et Skims qui s’adressent à toutes les couleurs de peau. La prise de conscience s’instaure sur les questions d’égalité des sexes, de sexualité et de race.

En juin 2020, plusieurs marques ont soudainement réalisé que leurs emballages étaient racistes (dont Land-O-Lakes, Eskimo Pies, Aunt Jemima, et bien d’autres). Les consommateurs ne voulaient plus de marques et d’emballages racistes. Ces marques-là ont fait le bon choix, c’est sûr mais elles n’ont sûrement pas montré la voie. Rappelons-le, boycotter une marque raciste mise en rayon est important. Après tout, qu’est-ce qui est le plus important : l’égalité ou l’honneur d’un soi-disant héritage de marque ?

Ben’s Original, ex-Uncle Ben’s, est un autre exemple ayant subi un changement de nom. Leur choix stratégique a été de garder “Ben” dans le nom pour se raccrocher à leur ADN de marque, même si elle a été construite sur des stéréotypes racistes. Pour certains, cela reste un affront et une tentative timide de rebranding qui peut être insultante pour les consommateurs.

De nos jours, il reste encore beaucoup de marque basées sur des stéréotypes racistes. Si ces marques parviennent à reconnaître les dommages qu’elles ont causés et à apporter un changement significatif, elles seront sans doute saluées voire peut-être excusées.

Les illustrations végétales

Drew Martin
Smoky Bay
Smoky Bay Wines
Vyne
Penrose Wild
Penrose Wild
KissMy
KissMy Aperitif

Après tout ce temps passé confiné, nous voulons du voyage, du frais, du vert. Les consommateurs veulent aller là où ils n’ont jamais été auparavant et l’illustration peut y parvenir. Cependant, tout comme les marques Instagram rose pastel, l’illustration connait également son propre lot de choses identiques. Mais, que ce soit abstrait ou bien plus figuratif, l’illustration florale peut évoquer ce côté onirique dans lequel on souhaiterait s’évader avec envie.

Cette tendance nous permet également de nous plonger à la recherche d’artistes talentueux nouveaux et d’insuffler une dose de nouveauté et d’innovation visuelle à nos packagings.

8 jours d’accompagnement dans votre stratégie de marque
pour lancer votre Super-Potion

Vous quittez votre emploi pour vous consacrer à un projet qui vous passionne dans le monde de la boisson ? Vous lancez votre produit mais vous restez bloqué au business plan ? Vous cherchez à lever des fonds mais n’avez aucune idée de comment fonctionne une marque ? Vous êtes convaincus que même le plus beau des packagings n’est rien sans une stratégie réfléchie ? Ou bien souhaitez-vous rebondir face à la crise sanitaire afin d’optimiser vos ventes ?

Bonne nouvelle ! Notre formation Super-Potion™ par email est gratuite et consacrée aux dirigeants, fondateurs, entrepreneurs et start-upers de la génération Y. Des personnes curieuses, autonomes, pragmatiques, en quête de sens et engagées. Des Millennials qui souhaitent bâtir une marque qui n’appartiendra pas à eux mais à leurs fans.
→ En savoir plus sur super-potion.com 🍺

  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les tendances de 2021 et au-delà

Stop les mythos

The Wonderful Wine
Heineken
Haagen Dasz
Cup Club
Seedlip
Lego

Beaucoup de marques se sont engagés pour le développement durable sur l’horizon 2025-2050. Maintenant, nous voulons du concret, de la transparence et la vérité.

Le développement durable est en vogue, à toutes les sauces, et certaines marques passent à des emballages “recyclables”. Le fait qu’un emballage soit recyclable ne signifie malheureusement pas qu’il sera acheminé à bon port. Un article (ou plutôt un manifeste) de la start-up La Boucle Verte nous informait des désillusions du recyclage de la canette après plus de 3 ans de dur labeur et de levés de fonds. Leur site Web n’est plus en ligne mais le témoignage laissé était fort et en disait long sur la pseudo-durabilité de la canette. D’autres marques optent pour davantage de bioplastiques dans leurs emballages ou développer quelque chose qui soit compostable industriellement mais nous sommes encore loin du compte. Le greenwashing est bien réel. La meilleure solution : produire moins, consommer moins. Coca-Cola, l’une des marques reconnue comme étant la plus polluante au monde ne fournira pas de sitôt une bouteille en papier (qui, soit dit en passant, est un prototype avec une doublure en plastique).

Toute proportion gardée, tout n’est pas noir non plus. Certaines marques s’efforcent de tendre vers une vie sans plastique. Seedlip créé des emballages cadeaux en mycélium, Lego abandonne les sacs plastiques à usage unique et Lush se débarrasse entièrement de ses packagings. Des actions concrètes. Nous avons besoin de transparence, de courage et d’honnêteté, même si parfois les marques échouent.

La durabilité est un mot ridicule. La durabilité est un allié du statu quo. La plupart des systèmes dans lesquels nous avons tous vécu et travaillé ne sont tout simplement plus durables. Il s’agit maintenant de nous sauver et d’améliorer les choses le plus rapidement possible.

Brian Collins, directeur de création Agence COLLINS

En fin de compte, c’est une question de responsabilité. Est-ce la responsabilité des marques de produire des emballages biodégradables ou recyclables, ou est-ce la responsabilité des consommateurs de se débarrasser correctement de leurs emballages ? Depuis le lancement de la toute première bouteille de soda en plastique, la responsabilité du recyclage et de l’élimination incombe au consommateur, qui est désormais le propriétaire de l’emballage.

Ce modèle ne peut plus tenir. Nous voyons que cela commence enfin à changer. Les consommateurs ont été dupés pendant des années, mais ils se retournent finalement contre les marques et exigent qu’elles produisent des emballages dont on peut se débarrasser de manière responsable et éthique. Les consommateurs deviennent hyper-conscients des déchets d’emballage, et de nombreuses marques s’éveillent à ce changement, réalisant que le vent tourne. De nombreuses grandes marques de produits de consommation courante s’inscrivent à Loop, le programme mondial d’achats circulaires qui utilise des conteneurs réutilisables.

Un exemple intéressant en termes de produit est la marque de vin Wonderful Wine Co par Winc, un nouveau venu mettant en valeur leur transparence. Chaque bouteille est en verre clair et léger, dont la fabrication nécessite 20 % d’énergie en moins, ce qui réduit de 26 % les émissions de carbone. De plus, plus d’un tiers de l’étiquette est consacré à la promotion de la mention “végétalien” et “sans pesticides”.

Les marques avant-gardistes gagneront un nouveau sous-ensemble de consommateurs qui donnent la priorité aux marques sincères et transparentes.

Les typographies hors-norme

Blazetype Foundry
Blazetype Foundry
Ostrovica
Ostrovica
Soma
Soma
Sparkalicious
Sparkalicious
Omsom
Omsom
Byte
Byte
530
530

Depuis des années maintenant, nous voyons des polices de caractères propres sur elles, lissées, qu’elles soient avec ou sans empattements. Nous avons l’habitude de voir des designs léchés, minimalistes et Hi-Tech typés Apple. Cette année les choses pourraient bien basculer. Il est fort probable de voir apparaitre de plus en plus de packagings aux typographies audacieuses voire agressives.

Des fonderies telle que Blazetype Foundry nomment ces polices de caractères des “typos display” et il est fort à parier que l’influence de la Gen Z et des réseaux tels que de Snapshat, TikTok et Instagram insuffle un vent de crazyness dans le monde du design de marque. Même Kanye West se met à porter des tee-shirts Cradle Of Filth et le célèbre groupe de metal alternatif britannique Bring Me The Horizon vend ses T-shirts chez H&M. La lisibilité devient alors un concept plus lointain car le but dans ce monde rempli d’images et de messages est d’arrêter le consommateur sur le champ pour qu’il prenne 30 secondes de son temps à regarder votre emballage. Par exemple, les snacks végétaliens Byte Bars et Omsom ont emboité le pas, donnant ainsi une image de marque audacieuse associée à une personnalité sauvage et extravagante. On constate également cette tendance dans la filière brassicole ou de plus en plus de brasseries optent pour des design arty tel que To Øl.

Cette tendance pourrait bien troubler l’ordre public du retail et il se pourrait donc que certaines enseignes soient réfractaires à cette mouvance. Cependant, cela donne aux designers carte blanche pour s’exprimer davantage et pour enfreindre les règles. Concernant Studio Blackthorns, cette attitude punk sera toujours une bonne chose !

La conception avec l’intelligence artificielle

Portrait d’Edmond de Belamy
Kômô drink | 366 Cans Challenge

AI Design
TileWork par Generated.space

En 2018, le tableau Portrait d’Edmond de Belamy produit par un logiciel d’intelligence artificielle (IA) s’est vendu 432 500 dollars chez Christie’s.

Le collectif d’artistes Obvious a alimenté son algorithme Generative Adversarial Network (GAN) avec des portraits du XIVe au XXe siècle. Après avoir étudié ces images, il a pu créer ses propres nouvelles images, et la facture (coups de pinceau) est si vivante qu’on ne saurait distinguer si c’est un humain qui a peint ou une machine. En 2021, l’IA et le machine learning ne sont plus de la science-fiction. Ces algorithmes sont désormais profondément liés à notre vie quotidienne et ne se limitent pas à qu’Alexa ou Siri.

Désormais beaucoup d’outils sont à la disposition des concepteurs. Adobe Sensei, par exemple, est maintenant profondément intégré dans les interfaces des logiciels Adobe. Si vous montez une vidéo dans After Effects et que vous essayez de supprimer un objet, il vous suffit de le sélectionner et l’outil de remplissage de contenu le fera pour vous. L’IA peut donc aussi apporter un boost incontestable dans son workflow.

Alors se dirige-t-on vers le transhumanisme ? Espérons que non car ses dangers sont nombreux. Maintenant que les plateformes sont conçues pour une démographie hyper focus et des algorithmes ultra complexes, qui nous dit que nous ne pourrions pas générer votre propre une identité visuelle complète en machine learning ? C’est sûr vous pourriez économiser du temps et de l’argent mais vous laisseriez-vous tenter par l’expérience ?

Quoi qu’il en soit, l’intelligence artificielle est là pour rester, merci R2D2 !

Le regenerative design

Le design régénératif ou “Regenerative design” est devenu à la mode ces dernières années, en particulier dans le monde de l’architecture et de l’agriculture. Une approche holistique et systémique pour s’attaquer à certains des plus grands problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Récemment annoncé par National Geographic, 75% des terres sont dégradées. Ceci implique une modification des conditions de vie pour la faune et la flore, l’Homme inclus. Concrètement, au lieu de nous priver de matériaux et d’énergie vitale, nous les restaurons et les renouvelons. Ce sont des principes de conception qui “redonnent” au lieu de “prendre” en prenant conscience que notre destin est lié.

Ces mêmes principes ne doivent plus limiter leur utilité uniquement aux fermes et structures, mais peuvent également s’appliquer à l’ensemble de l’industrie du design, notamment en ce qui concerne la durabilité et l’économie circulaire. Les créateurs ne peuvent plus être liés aux idées du passé, en particulier au Design Thinking et au Human-centered Design. Ces méthodes et pratiques ne peuvent probablement pas résister à l’épreuve du changement climatique, du racisme systémique et d’une pandémie mondiale.

La conception régénérative consiste à déclencher des cycles vertueux de bonté. Elle est expansive, complète, généreuse et dynamique. Elle est motivée par une profonde compréhension des systèmes, réseaux, modèles, processus et potentiels complexes. Elle devrait être au cœur de tout ce que nous faisons.

Brian Collins, directeur de création Agence COLLINS

Et c’est là tout l’intérêt. Tout a changé, profondément, et beaucoup d’entre nous essaient encore de vaquer à leurs occupations quotidiennes sans le reconnaître. Nous sommes en difficulté. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés sont importants et profondément enracinés, et les designers doivent mieux concevoir. Et au cœur de tout cela, il doit y avoir la promesse de renouvellement et d’équité, en créant des solutions qui résisteront à l’épreuve du temps.

Article inspiré de la publication du blog The Dieline : 2021 trends report par Bill McCool et Theresa Christine Johnson.

8 jours d’accompagnement dans votre stratégie de marque
pour lancer votre Super-Potion

Vous quittez votre emploi pour vous consacrer à un projet qui vous passionne dans le monde de la boisson ? Vous lancez votre produit mais vous restez bloqué au business plan ? Vous cherchez à lever des fonds mais n’avez aucune idée de comment fonctionne une marque ? Vous êtes convaincus que même le plus beau des packagings n’est rien sans une stratégie réfléchie ? Ou bien souhaitez-vous rebondir face à la crise sanitaire afin d’optimiser vos ventes ?

Bonne nouvelle ! Notre formation Super-Potion™ par email est gratuite et consacrée aux dirigeants, fondateurs, entrepreneurs et start-upers de la génération Y. Des personnes curieuses, autonomes, pragmatiques, en quête de sens et engagées. Des Millennials qui souhaitent bâtir une marque qui n’appartiendra pas à eux mais à leurs fans.
→ En savoir plus sur super-potion.com 🍺

  • Hidden
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
FR EN