Nouveaux gins et vodkas à faible teneur en alcool : des buveurs soucieux de leur santé

Temps de lecture : 8 min

Au cours des quatre dernières années, le monde des spiritueux s’est intéressé de près aux sujets sensibles comme l’alcoolisme et la toxicomanie. Sous l’impulsion des buveurs soucieux de leur santé et du mouvement croissant « Sober Curious« , nous avons vu arriver sur le marché des tequilas sans alcool, des amaros à faible teneur en alcool et des vins sans alcool.

Aujourd’hui, une nouvelle marque dans le game du Sober Curious fait son apparition : 18.8. Il s’agit d’une gamme de gins et de vodkas moins alcoolisés qui affichent précisément le taux de 18,8% d’alcool. Distillé à exactement 18,8 % d’alcool, le gin 18.8 est un rafraîchissant mélange de genièvre et de fleur de sureau avec une pointe d’épices et d’agrumes. Pour ce qui est de la vodka 18.8, elle est distillée 8 fois pour atteindre ce taux d’alcool et offre un goût immaculé net et lisse. En clair, des spiritueux aux saveurs fortes, deux fois moins alcoolisés. « Dès le premier jour, l’une de nos exigences en matière de développement de produits a été de nous assurer que notre vodka et notre gin offriraient la même expérience gustative que les spiritueux standard à fermentation complète », décrit Chris Lund, directeur de la création de FLUID Assets Inc, la société mère de 18.8 basée au Canada.

18.8 Gin, moins fort en alcool

Un gin et une vodka pour des consommateurs conscients

Chaque lot commence avec du blé 100% canadien et passe par le même processus que tout alcool distillé. 18.8 est ensuite soumis à une méthode brevetée pour atteindre le taux de 18,8 % d’alcool (il est réduit davantage avec de l’eau distillée). Lund et Jakob Ripshtein, PDG de 18.8, ont lancé la marque avec l’intention de créer une vodka pour un consommateur conscient, le « Low-cal » étant une des caractéristiques de leur marque.

« Tout au long de nos essais de distillation et des nombreuses séries d’échantillons testés, il était de la plus haute importance pour nous que notre produit présente le même nez et le même profil de ce qu’attend un buveur de vodka, afin que les consommateurs n’aient pas l’impression de se sacrifier en faisant un choix plus responsable », décrit M. Ripshtein.

Le duo a lancé un gin presque immédiatement après. « Nous avons réussi à maintenir notre élan en nous lançant dans le gin assez rapidement après le lancement de notre vodka. Grâce à sa faible teneur en alcool, le 18.8 offre moins de brûlures et une expérience de consommation plus douce et plus agréable – ce qui est idéal pour un alcool neutre comme la vodka et contribue à élever les saveurs botaniques de notre gin », poursuit-il.

L’un des problèmes majeurs dans le monde des spiritueux pas ou peu alcoolisés est que l’on n’en trouve pas beaucoup et que les consommateurs craignent que le produit ne soit pas à la hauteur. De ce fait, ils continuent de consommer leurs marques favorites avec un taux d’alcool élevé.

Le gin est floral et doux au nez, avec un palais crémeux et de subtiles notes botaniques. La finale est courte, sans grande brûlure ni genièvre persistant. La vodka, en revanche, a le nez chaud d’une vodka ordinaire, bien qu’elle soit douce et légèrement sucrée en bouche. Les boire purs n’est toutefois pas vraiment l’idée car ils se consomment plutôt en substitut de qualité dans un cocktail.

L’une de nos exigences en matière de développement de produits a été de nous assurer que notre vodka et notre gin offriraient la même expérience gustative que les spiritueux standard à fermentation complète

Chris Lund, directeur de la création de FLUID Assets Inc

Okay, mais qui opte pour des alcools moins forts ?

De nombreux consommateurs tendent à diminuer leur consommation d’alcool ces dernières années. Parmi ceux-ci, nous retrouvons des profils assez différents : il y a le conducteur désigné, le Millennial soucieux de sa santé, le Sober Curious ou la personne qui doit se lever tôt le matin sans gueule de bois.

Grâce à ces buveurs, l’avènement du mouvement en faveur d’une consommation d’alcool faible ou nulle a entraîné un changement fondamental dans les habitudes et le comportement des consommateurs.

Une enquête de Bon Appétit (qui reflète une enquête de Nielsen CGA) note que les produits sans alcool et à faible teneur en alcool devraient augmenter de 32 % entre 2018 et 2022 (notez qu’il s’agit de chiffres pré-Covid). L’étude a également révélé que les boissons non alcoolisées valent 7 milliards de dollars de plus au détail qu’il y a quatre ans.

Cette situation est largement alimentée non pas par les non-buveurs, mais par les buveurs sobres et curieux qui ne veulent pas s’abstenir complètement, mais qui veulent néanmoins mener un mode de vie plus sain. Ils sirotent des boissons moins alcoolisées, réduisent leur consommation globale d’alcool et font des pauses prolongées (comme le Dry January par exemple).

Dans le monde des spiritueux, Seedlip est le précurseur du mouvement anti-VBT. Mais des marques comme 18.8 comblent le fossé entre boire et ne pas boire, en s’adressant au buveur qui veut ralentir mais pas s’arrêter complètement. « Nous ne nous attendons pas à ce qu’il remplace complètement votre spiritueux préféré », dit Lund.

« Mais nous pensons que chacun a des moments où il veut faire la fête, se détendre ou simplement sentir qu’il fait partie du groupe – mais il veut aussi consommer selon ses propres conditions. Cela peut être le fait d’aller boire un verre avec des collègues après le travail quand vous avez une grande présentation le lendemain. Peut-être est-ce commander un Bloody Mary au brunch quand vous voulez aller à la salle de sport plus tard. Ou peut-être s’agit-il d’une grande fête de mariage et que vous voulez vous rythmer pour pouvoir passer la nuit ».

Pour répondre à ce besoin, il existe une gamme de spiritueux non alcoolisés (comme la tequila alternative Rituel et l’apéritif Ghia) et une série de cocktails de base naturellement peu alcoolisés : sherry, vermouth, ou encore cidre et vin. Mais rien n’existe vraiment pour l’amateur de hard spirit.

« Nous explorons activement d’autres catégories – pour l’instant principalement les alcools blancs – afin de nous assurer que nous pouvons satisfaire les préférences de tous les consommateurs et offrir le choix à un plus grand nombre de personnes », décrit M. Ripshtein.

Alors que la marque s’efforce actuellement de renforcer sa présence au Canada, les choses sont en train de bouger pour une expansion aux États-Unis. « Nous recevons déjà des demandes de sociétés de distribution internationales et d’autres acteurs du secteur qui aiment l’idée d’apporter un choix plus responsable sur leurs marchés », poursuit M. Ripshtein. « Notre première étape sera probablement d’aller aux États-Unis, une conversation dans laquelle nous sommes actuellement engagés et très enthousiastes ».

Le buzz ne se poursuivra pas que pour la marque, mais pour la catégorie dans son ensemble.

18.8 Vodka à faible taux d'alcool
Cocktail Mango Kick avec 18.8 en substitut de qualité et moins fort en alcool

Nous pensons que chacun a des moments où il veut faire la fête, se détendre ou simplement sentir qu’il fait partie du groupe – mais il veut aussi consommer selon ses propres conditions.

Chris Lund, directeur de la création de FLUID Assets Inc

🍺 Vous lancez votre marque ou souhaitez réaliser une refonte ? 🍺

Vous êtes entrepreneur et souhaitez créer une marque, un produit ou bien réaliser le rebranding complet de votre structure ? Découvrez comment notre agence de communication accompagne les distilleries, brasseries artisanales et vignobles à optimiser leurs ventes et leur engagement client. En vous inscrivant gratuitement à cette formation par emails inédite en France, vous recevrez pendant une dizaine de jours une dose quotidienne de potion (un email) correspondant à un thème précis du processus de création de marque de Studio Blackthorns. Au programme : définir ses valeurs, son positionnement, son essence de marque, sa voix, sa culture, sa cible, etc. En l’espace d’une semaine, vous bénéficierez de conseils ciblés et de méthodologies indispensables à une véritable stratégie de marque qui vous permettront de vous lancer plus sereinement dans votre projet — We’re here to help


Vers une premiumisation des boissons non alcoolisées

Les boissons non alcoolisées ont toujours été sous-évaluées. Sodas, eau citronnée, « mocktails » et autres adjectifs dévalorisants qui insinuent que votre boisson non alcoolisée manque de saveur. Aujourd’hui, de grandes marques font passer la catégorie des sans alcool dans la cour des grands.

« Je dirais que les réactions les plus sincères ont été celles de personnes qui auraient sauté un événement ou choisi une boisson qu’elles n’aimaient pas vraiment par peur de la surconsommation », explique M. Ripshtein. « Ces personnes sont reconnaissantes qu’un nouveau choix se soit ajouté à leur expérience. Il en va de même pour ceux qui aiment pouvoir essayer plus d’un cocktail et prolonger l’occasion, tout en limitant leur consommation globale d’alcool ».


Selon un article de Forbes rédigé par Kate Dingwal

FR EN